Astro24 du Mussidanais (Astro24M)

Astronomie. Forum d'information et d'échanges du club d'astronomie Astro24 Mussidan en Dordogne : thèmes des réunions, soirées d'observations, activités publiques...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une nébuleuse qui manque de réflexion...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RIGEL33

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 26/08/2016
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !

MessageSujet: Une nébuleuse qui manque de réflexion...   Ven 16 Sep - 17:47

Une nébuleuse qui manque de réflexion…

Lors de cet hiver 2016 difficile (météorologiquement parlant), nous avons pu faire une sortie improvisée le vendredi 29 janvier au Mémorial. Le ciel venait de se dégager et nous devions en profiter. Je choisissais donc cette nébuleuse qui échappait à mon bestiaire depuis plusieurs années : M78 dans la constellation d'Orion, un nuage de poussière interstellaire qui brille par réflexion de la lumière des brillantes étoiles bleues.
Je pris à peine le temps de peaufiner ma mise en station et le cadrage se fit au centre (ce que j'évite d'habitude). Mais le ciel menaçait déjà de se couvrir… les nuages, en embuscade à l'horizon, me firent craindre le pire. Et le pire arrivât bien avant la Lune… une bâche nuageuse s'installa très vite.
J'ai eu beaucoup de déchets (étoiles ovales) malgré le fait d'avoir abaissé le temps de pose unitaire à 90s. Il me restait tellement peu de poses que je pensais que l'image serait à jeter… et je me suis aperçue que le résultat final, bien que très moyen, était assez joli pour être posté et soumis à votre indulgent jugement. Il va s'en dire que je n'en resterais pas là et que si les conditions météo le veulent bien, je la retentais l'année prochaine Wink

Photo prise le 29 janvier 2016 à Saucats (33) – Canon 350D défiltré (avec correcteur de coma) au foyer d'un Newton 150/750 sur monture Orion Sirius EQ-G motorisé (sans autoguidage ni goto).  
23 poses de 90s – 15 DOF – ISO 800 – IRIS et Toshop.


Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ag33.fr/
mfavret

avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 25/07/2016
Localisation : St-Médard de Mussidan

MessageSujet: Bel essai   Lun 26 Sep - 7:32

Malgré les conditions difficiles décrites le résultat est honorable car cette nébuleuse est plutôt difficile (perso je ne l'ai jamais tentée). En visuel, c'est un couple d'étoile avec une très vague nébulosité autour (du moins dans mes "petits" instruments), quand je la trouve car elle fait partie de mes objets "maudits" que j'ai du mal à pointer (pourtant elle est théoriquement facile à situer à partir des étoiles de la "ceinture" mais elle si petite...). Un vrai cauchemar lors des Marathons Messier. Au fait, vous pratiquez ce genre de sport à Saucats ?

Petites questions techniques :

- quand tu dis "15 DOF", je suppose que c'est "Darks/Offset/Flats" ? Mais est-ce 15 en tout ou 15 de chaque ? Perso je ne fais pas "d'offset" à chaque fois (voir ci-dessous), je fais dans les 5-7 "darks" (avec une addition "médiane", le résultat n'évolue pas sensiblement après et c'est une grosse perte de temps alors qu'on attend pour tout remballer) et pour les "flats" je vais jusqu'à 11 soit au crépuscule avant la session, soit le lendemain matin (quand c'est chez moi) en ayant bien pris garde de ne pas modifier la config APN/objectif/MàP, éventuellement démontée pour ranger la monture en cas de menace météo).

-> selon mon expérience, il n'est pas nécessaire de refaire les "offsets" à chaque prise de vue car c'est une "carte" spécifique au capteur qui ne dépend pas des conditions de prise de vue (température) et n'évolue pas notablement dans le temps.

-> je pense que tu as un léger pb de "darks" (ou tu as poussé un peu fort les niveaux) car on distingue en bas à droite un "halo" qui est typique de la génération de boitier 300/350D : un "bruit" thermique propre à l'électronique du boîtier (certains disent la batterie mais je crois que ça ne correspond pas) qui devrait être atténué par les "darks". Le pb c'est qu'ils évoluent beaucoup avec la températiure et qu'on ne sait jamais s'il faut les faire avant/pendant/après la prise de vue (dans l'idéal, les trois). Moi je les fais après car c'est en principe la température la plus basse (mais du coup les "darks" sont moins forts que le bruit thermique réel pendant la série).

- le fond de ton image est marqué par du bruit de chrominance qui vient peut-être d'un nb de poses insuffisant et/ou du fait que tu as "poussé" un peu fort les niveaux et peut-être la saturation (car l'application successive de "courbes" dans Photoshop affadit notablement les couleurs). Tes étoiles "pètent" en couleurs mais ça se paye sur le fond de ciel... Peut-être que ce serait aussi (un peu) moins fort selon la méthode d'addition dans Iris : je ne sais pas celle que tu utilises mais j'obtiens mes meilleures résultats avec la "sigma-clipping" (avec 3 passes et un facteur 3 d'écart-type), à condition d'être patient car le PC "rame" pas mal pour l'exécuter (et ça évolue beaucoup avec le nb d'images, peut-être même exponentiellement ?). Faut voir aussi comment tu traites sous Photoshop : sépares-tu les couches fond/nébuleuse/étoiles ou traites-tu globalement ? (et dans ce cas, c'est normal que ton fond se ressente des opérations faites)

- des poses de 90s sans suivi c'est déjà pas si mal (même si on en a quelques-unes à jeter) et c'est sûr que 23 (soit environ 1/2h de pose cumulée), c'est un peu faible sur cet objet assez pâle. Perso, j'ai déjà constaté que de conserver des images un peu "limites" (car je ne guide pas non plus) n'est pas franchement mauvais : ce qu'on perd en qualité des étoiles, on le gagne en rapport signal/bruit et c'est mieux pour l'objet diffus qui est le sujet principal. Par contre les voilées doivent être éliminées car elles ruinent totalement le rapport s/b (avec les fonctions, "stat" d'Iris, on peut facilement sortir des mesures automatiques de la séquence (exploitées ensuite sous Excel) permettant de sélectionner rationnellement les images à conserver (niveaux étoiles/fond de ciel) plutôt que "pifométriquement" en évaluant visuellement le fond de ciel et l'extinction stellaire).

Quand j'aurai 5 mn, je te mettrai des exemples avec/sans images "ovales" (avec ma petite Megrez 80/480 et ma monture Taka EM11, je pousse parfois jusqu'à 3 mn de pose et y'a du déchet !).
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL33

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 26/08/2016
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !

MessageSujet: Re: Une nébuleuse qui manque de réflexion...   Lun 26 Sep - 13:55

Eh ben, quand tu parles de petites questions, elles sont quand même assez longues  Shocked  Laughing


Pour le Marathon Messier, oui et non... on l'a déjà tenté quand on va à Allons (47) mais les conditions de terrain sont très spécifiques avec des horizons bien nets... mais la plantation de pins ruine un peu... à Saucats, les horizons ne sont pas assez dégagés.

Pour ma photo, oui, je fais 15 dark, 15 offset, 15 flat (DOF). Pour les flat, je les fais aussi au crépuscule mais si des nuages traînent, j'ai un écran à flat. Pour les offset, ça prend tellement peu de temps à réaliser que je les fais systématiquement.

Généralement, en astrophotographie, je ne cherche pas la perfection... je m'applique au traitement que si j'ai assez de signal. Là, sur cette image, j'ai évidemment un fond de ciel un peu pourri car j'ai poussé les curseurs, que ce soit en prétraitement sous Iris, ou en traitement sous Photoshop.
Pour l'addition de la séquence, j'utilise à chaque fois Sigma-clipping. Et je fais toujours un traitement global sous toshop, sauf pour quelques exceptions.

Je ne suis pas perfectionniste et je pars du principe qu'une acquisition réussie (assez de poses pour l'objet choisi), ne nécessite pas beaucoup de traitement final. Donc si je dois pousser les curseurs, c'est que mon acquisition a eu un ou plusieurs loupés.
Comme je le signale dans le texte avant l'image, j'étais à deux doigts de tout jeter... j'ai empilé juste par curiosité car je n'avais jamais fait cet objet. Je suis parfaitement consciente de tous les défauts qui peuvent y apparaître.

Concernant le temps de pose unitaire, j'ai réduit à 90s car, comme je l'explique, ma MES a été bâclée à cause des nuages qui arrivaient. J'ai voulu faire vite. D'habitude, la monture suit à 2 mn sans trop de déchets.

En tout cas, merci de ton retour très détaillé Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ag33.fr/
pgraindorge



Messages : 8
Date d'inscription : 25/07/2016

MessageSujet: Re: Une nébuleuse qui manque de réflexion...   Mar 27 Sep - 11:46

Moi j'aime bien, quoi que tu en dises, Michel. Il y a une sorte de fragilité qui donne bien la sensation d'un objet faible, que l'on ne trouve pas sur des photos plus "réussies" où tout est tellement saturé qu'on est surpris de ne pas le voir à l’œil nu.
Revenir en haut Aller en bas
RIGEL33

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 26/08/2016
Age : 50
Localisation : L'espace... l'ultime frontière !

MessageSujet: Re: Une nébuleuse qui manque de réflexion...   Mar 27 Sep - 13:24

Merci Pgraindorge Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ag33.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une nébuleuse qui manque de réflexion...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nébuleuse qui manque de réflexion...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le manque de réflexion derrière ce mécanisme est a couper le souffle !
» SVP : Un sujet de réflexion pour un élève en retenue ?
» Manque de protéines? attention danger!
» La nébuleuse du Pélican (IC 5067-5070)
» Il manque des profs...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astro24 du Mussidanais (Astro24M) :: Astronomie :: Astrophoto-
Sauter vers: