Astro24 du Mussidanais (Astro24M)
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Astro24 du Mussidanais (Astro24M)

Astronomie. Forum d'information et d'échanges du club d'astronomie Astro24 Mussidan en Dordogne : thèmes des réunions, soirées d'observations, activités publiques...
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -50%
-50% Nike React Live – Chaussure pour Homme
Voir le deal
57.47 €

 

 Soirée du 28/09/2019

Aller en bas 
AuteurMessage
mfavret

mfavret


Messages : 491
Date d'inscription : 25/07/2016
Localisation : St-Médard de Mussidan

Soirée du 28/09/2019 Empty
MessageSujet: Soirée du 28/09/2019   Soirée du 28/09/2019 EmptyDim 29 Sep - 10:57

Participants : Quentin et Michel.

Début d'observation : vers 21h00.

Conditions d'observation : pas de Lune (nouvelle lune), température fraîche d'automne (14-15°), ciel clair avec une Voie Lactée bien visible, pas mal d'humidité avec condensation sur les véhicules et instruments, notamment les chercheurs (mais pas les oculaires).

Matériel utilisé : Dobson 250mm du club, et Dobson 300mm de Michel au miroir nettoyé (voir nettoyage du miroir primaire) et recollimaté, d'où quelques observations "tests" (M110, Double amas de Persée, M11, dentelles du Cygne…) pour vérifier l'amélioration qui était bien perceptible.

Objets observés :
  • En début de soirée (21h22), passage brillant de l'ISS (mag -2.1 = Jupiter) de l'Ouest vers la Grande Ourse (diagonale de la "casserole"), ce qui a dû l'amener proche de M81-M82, et montée en magnitude jusqu'à son extinction rapide avant d'atteindre Persée, comme prévu.
  • Jupiter avec 4 satellites (Io, Callisto et Ganymède à l'Ouest, Europe isolé à l'Est). Malgré l'utilisation d'un fort grossissement (340x), impossible de percevoir Amalthée (mag 14.7) entre Io et la planète.
  • Saturne et ses anneaux (division de Cassini perceptible fugitivement dans les "anses") et satellites : Titan (mag ~9) bien visible à lOuest et Rhéa (10.3) à mi-chemin entre les deux. Malgré des magnitudes analogues, Téthys (10.8 ) et Dioné (11) restent invisibles, peut-être parce que trop proches de la planète dont la clarté gêne pour les percevoir.
  • pointage de la petite comète C/2018 W2 Africano, située entre Pégase et la tête du Poisson Est (près de 77 Peg, perceptible à l'œil nu donc pointable au laser), aussi lumineuse que la semaine dernière (mag ~9) mais pas exactement à l'emplacement attendu. Voir explication en fin de "post".

  • Observation de quelques objets du ciel profond d'été et d'automne (en général à ~60x sauf mention particulière) :
  • M31 grande galaxie d'Andromède, notre "voisine" (à environ 2.5 millions d'années-lumière), avec ses "satellites" M32 et M110 (bien mieux perceptible dans le 300 nettoyé). Observation à 30x avec le Pentax de 40mm pour un champ plus large (~2.3°) que M31 occupe presque entièrement en longueur (en photo, elle fait dans les 3°).
  • Double amas de Persée (NGC 869 et 884), zone très riche en étoiles dans la Voie Lactée dont on perçoit comme un "fourmillement" grisâtre (à 30x entiers puis à 60x partiels).
  • M11 bel amas ouvert dit "du canard sauvage" situé près de la queue de l'Aigle (en fait dans l'Ecu) qui permet aussi d'apprécier la richesse du fond stellaire (à la limite de la perception visuelle) du "nuage de l'Ecu".
  • M3, amas globulaire dans les Chiens de Chasse, facile à pointer à mi-chemin de Cor Caroli et Arcturus. Il est assez comparable au grand amas d'Hercule (M13) même si un peu plus petit, en raison de sa distance pratiquement double.
  • comme notre attention a été attirée sur elles par le passage de l'ISS, M81 et M82, couple de galaxies en interaction de la Grande Ourse.
  • et pendant qu'on était dans ce secteur, M51, galaxie dite "du tourbillon" dont l'extension est bien perceptible dans le 300, presque à la limite de distinguer les bras.
  • et pour continuer avec les galaxies, NGC 7331 galaxie lointaine (dans les 40 Mal) dans les pattes de Pégase et essai de distinguer le fameux Quintet de Stephan voisin n'est pas perceptible (très petit et très pâle, mag. surfacique ~13.5). En fait, on a perçu une nébulosité mais la vérification a posteriori (voir carte plus bas dans le "post") semble indiquer qu'on n'a pas cherché au bon endroit (faute d'une carte assez détaillée) et qu'on a en fait observé la petite galaxie NGC 7343 (allemand).
  • afin de tester le 300 sur un objet diffus, pointage des Dentelles du Cygne, d'abord la "petite" NGC 6960 formant comme un "S" sur l'étoile 52 Cyg facile à pointer. Elle est très faiblement perceptible et la mise en place d'un filtre OIII (de 31.75) n'a rien arrangé car il semble défectueux (ou très sale). La vision a été bien meilleure à 30x avec le filtre OIII de 2", permettant dans un champ plus large de percevoir aussi le Triangle de Pickering voisin.
  • puis la "grande" NGC 6992-6995 (anglais) toujours à 30x avec filtre OIII avec le Triangle de Pickering (mais le champ d'environ 2.3° ne permet pas d'avoir une vision globale de l'ensemble des trois nébulosités qui fait dans les 2.5°)
  • avec le Pentax 40mm monté et le filtre OIII, tentative de pointage de NGC 7000, la fameuse nébuleuse America dont l'observation visuelle est toujours décevante (par rapport aux photos) en raison de sa faible luminosité surfacique, de sa très grande taille (2°) et de la richesse du fond étoilé. Seul le "golfe du Mexique" se distingue en raison de sa plus forte luminosité.
  • le "flash" de 23h ayant attiré notre attention sur le Dragon, pointage de la controversée M102 située dans cette région mais en commençant par la voisine M101 dans la queue de la Grande Ourse, très étendue malgré sa distance (27 Mal) mais faiblement perçue car vue "de face" dans l'épaisseur ce qui rend toujours les galaxies très faibles.
  • et puisqu'on était dans les galaxies "de face", petit tour vers M33, la galaxie "du Triangle" bien plus proche (dans les 2.5 Mal comme M31 dont elle est, avec la Voie Lactée, l'une des trois galaxies majeures du groupe Local) mais toute aussi discrète avec sa vision "dans l'épaisseur".
  • enfin tentative de pointage des 3 petites galaxies indiquées dans le Sky Atlas à peu prè là où devrait se trouver la fantomatique M102 (erreur de relevé des coordonnées ?), dont on vraisemblablement trouvé (repérage difficile des positions) NGC 5879  identifiable à sa proximité à une étoile et NGC 5907 reconnaissable à sa forme de fuseau très fin, mais la meilleure candidate de substitution, NGC 5866, a résisté à nos recherches et on a fini par abandonner.

  • D'autres objets pointés par Quentin avec le Dobson du club :
  • M15 amas globulaire de Pégase proche d'Enif
  • M57 nébuleuse planétaire dite "du rond de fumée" dans la Lyre (60x et 170x)

Nota : les liens renvoient aux pages correspondantes du catalogue des objets de Messier de l'Observatoire de Paris ou Wikipédia pour les autres (par fois en anglais ou d'autres langues quand il n'existe pas d'article en français).

Fin des observations vers 23h30. Départ du site vers 23h45.

Vérification a posteriori du pb d'observation de la comète C/2019 W2 dont la position décalée ne vient pas d'éléments orbitaux obsolètes, comme le 24/08, mais de son déplacement rapide (en une semaine elle est passée de Mirach à sa position d'hier soir, soit environ 30° parcourus) comme le montre cette simulation (3 positions à 1/2h d'intervalle, carte dans le sens visible dans l'oculaire avec les inversions haut/bas et droite/gauche) :

Soirée du 28/09/2019 20190928C2019W2
Explication : la 1ère position (en vert) à 21h correspond à celle de la carte que j'avais sortie sans prendre garde au déplacement rapide et on l'a observée à la position 2 (21h30), ce qui correspond sensiblement à l'horaire car c'était peu après le passage de l'ISS (21h22-21h26).

Vérification a posteriori de la position du Quintet de Stephan par rapport à NGC 7331 (carte dans le sens visible dans l'oculaire avec les inversions haut/bas et droite/gauche) :

Soirée du 28/09/2019 20190928NGC7331
Explication : faute d'avoir préparé une carte détaillé de la zone, dans mes souvenirs il me semblait se situer à l'opposé du triplet d'étoiles assez lumineuses (mag 9 à 11) en bas, au bout d'un "arc" d'étoiles où on a bien observé une faible luminosité mais qui devait être NGC 7343 d'après la carte. En effet, pour trouver le Quintet au bout d'une ligne d'étoiles, il aurait fallu bifurquer à environ 120° après le segment triplet/NGC 7331.

Pendant la soirée d'observation, deux passages de satellites très brillants ont attiré notre attention. Le second, vers 22h55, a provoqué un "flash" dans la queue du Dragon dans son mouvement globalement Ouest/Est. A près recherche dans Heavens Above (HA), le meilleur candidat semble être le débris de fusée japonaise « Adeos » :

Soirée du 28/09/2019 20190928sta2
Nota : les données de magnitude fournies par HA ne correspondent pas à ce que j’ai vu avec un « flash » entre 22h55 et 23h dans la queue du Dragon (alors qu’il était censé être à mag 6, mais en train de « monter » en luminosité) pour une extinction assez rapide alors que HA donne une magnitude max de 4.4 (plus faible que ce que j’ai vu) à 23h02 donc dans la tête du Dragon quand on ne le percevait déjà plus depuis un moment. Malgré cet écart de magnitude, je pense que c’est le bon candidat. Sa fiche sur HA : Adeos.

Pour le premier on n'a malheureusement pas pensé à relever l'horaire (bien plus tôt) ce qui rend la recherche difficile mais il était très spectaculaire avec deux points très lumineux (mag 0 voire négative) se suivant à environ 2-3° dans Cassiopée sur une trajectoire globalement Sud/Nord. J'ai deux candidats possibles, d'abord vers 21h30 avec « l’épave » de satellite militaire US « Argos »  (hors service depuis 2003) :

Soirée du 28/09/2019 20190928sta1a
Nota : l’horaire me surprend car c’est peu de temps après le passage de l’ISS (21h22-21h26) et dans mon souvenir, c’était plus tard mais c’est vrai que je l’ai vu à gauche alors que j’étais tourné côté Pégase donc peut-être en train de pointer la comète, ce qui pourrait coller. Le pb c’est que les magnitudes annoncées par HA bien qu’élevées (3.3 entre Pégase et Cassiopée) ne correspondent pas du tout à ce qui m’a attiré l’œil (qui devait être à 0 ou même négative) et surtout qu’il y avait 2 points identiques qui se suivaient à faible intervalle. Peut-être que cette « épave » s’est disloquée en 2 parties ? Sa fiche sur HA : Argos. Son article dans Wikipédia : Argos (satellite).

Le 2ème candidat vers 22h serait le débris de fusée russe Comos 2298 :

Soirée du 28/09/2019 20190928sta1b
Nota : il a une trajectoire similaire et un pic de luminosité vers Pégase/Cassiopée mais à seulement 4.9 ce qui est encore bien plus faible (presque la limite de perception des étoiles dans notre région). Sa fiche sur HA : Cosmos 2298
Revenir en haut Aller en bas
 
Soirée du 28/09/2019
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soirée du 02/08/2019 (Nuist des Etoiles 2019)
» Soirée du 30/08/2019
» Soirée du 30/06/2019
» Soirée du 05/07/2019
» Soirée du 28/03/2019

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astro24 du Mussidanais (Astro24M) :: Astronomie :: Comptes rendus d'observations-
Sauter vers: